Le covid peut-il se transmettre par flatulences ?

Covid flatulences : quels risques de transmission ?

Jusqu’à maintenant, la plupart des gens ont une infime connaissance du coronavirus et se posent encore des questions sur ses modes de transmission. En ce sens, de nombreuses études se penchent sur la probabilité de transmission à travers les flatulences. Est-ce que celles-ci peuvent être porteuses du virus ? Se prononçant sur le sujet, un ministre britannique a souligné qu’il a remarqué des éléments probants en ce sens.

Des craintes soulevées

Alors que les chercheurs avaient souligné l’éventuelle présence du virus dans les matières fécales des personnes touchées, les ministres britanniques craignent que les flatulences soient un vecteur de contagion. En effet, ils craignent que la maladie puisse être propagée par des personnes qui émettent des flatulences dans les espaces fermés comme les toilettes par exemple. 

Il semble également qu’il y ait un lien en rapport à la génomique entre deux personnes qui ont utilisé les mêmes toilettes. Pour précision, les idées de propagation du virus par flatulence ont vu le jour en Australie. Un ministre a tout de même assuré que la covid-19 était une maladie respiratoire dont la transmission se fait principalement par la bouche et le nez.

Les flatulences comme mode de transmission : l’absence de preuves

 

Le Dr William Schaffner qui est un professeur à l’université Vanderbilt aux États-Unis a affirmé que jusqu’à présent, la transmission du coronavirus par flatulences n’a jamais été démontrée. Concernant les centres de contrôle et de prévention, il assure qu’il n’y a pas non plus de preuves justifiant la transmission fécale orale du virus.

De même, le risque d’attraper ce dernier par contact avec les selles d’une personne infectée est jugé comme étant faible par l’OMS (Organisation mondiale de la santé). Même si les flatulences peuvent contenir des matières fécales, le risque de propagation est moindre. Et pour cause, le port de vêtements et de sous-vêtements permettrait de filtrer les particules nocives tout comme le masque porté sur le visage.

Les vêtements comme filtre

Les flatulences comme mode de transmission : l’absence de preuves

L’expérience d’un microbiologiste de Canberra en Australie a été rapportée par le British Medical Journal. Le chercheur a demandé à un collègue d’émettre une flatulence à une distance de 5 cm, dans deux boîtes de Pétri. Dans la première situation, il était habillé et portait un pantalon tandis que dans la seconde expérience, il avait le pantalon baissé.

Par conséquent, les bactéries qui se trouvaient sur la peau et dans les intestins ont germé dans la seconde boîte de Petri. Toutefois, aucun germe n’a été détecté au sein de la première boîte. Ce qui laisse penser que les vêtements agissent tel un filtre.

Le Dr Ravina Kullar, spécialiste en maladies infectieuses a confié que la contagion d’infections par les gaz intestinaux était quelque chose d’anormal. Elle donne comme exemple le cas du clostridium qui était une infection bactérienne contagieuse présente dans les selles et qui ne pouvait pas se transmettre par les flatulences.

D’après le site du gouvernement, le virus se transmet :

  • Via contact direct physique ;
  • Par projection de petites sécrétions contaminées ;
  • Par l’air ;
  • Via des surfaces ou des objets contaminés ;
  • Etc.

Il est impératif de prendre en compte ces points et de demander des conseils si nécessaire.

Même lorsque vous êtes vacciné, il est conseillé de se conformer aux mesures barrières pour se protéger du virus. Cela permettra par la même occasion de réduire sa propagation.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Archive XMSA
Suivez-nous
Recent Posts